Direction le Grand Nord au Bal Blomet avec Térez Montcalm (28 février 2019)

Après avoir voyagé en Italie et en Espagne, direction le Canada au Bal Blomet, avec Térez Montcalm (chant et guitare)… une voix blues et jazz légèrement cassée. Elle était accompagnée des illustres Jean-Marie Ecay (Guitare), Christophe Wallemme (Basse) et Pierre-alain Tocanier (Batterie). La chanteuse nous avait donné rendez-vous le 28 février dernier pour nous présenter « This Is The Day » son nouvel album (sortie prévue cet automne), en avant-première et en partenariat avec Jazz Magazine dans le cadre des « jeudis jazz » (18ème édition). Quelques reprises de standarts (Jimi Hendrix, Claude Nougaro, Little Willie John…) sont venues s’intercaler entre ses nouveaux titres et d’anciennes compositions. La tournée avait débuté la veille en Corse et a poursuivi dès le lendemain à Jazz en Nord à Lomme pour finir à Nogent sur Oise.

À la fin des années 80, elle collabore au sein du Théâtre Popico’s avec la troupe Carbone 14 mais aussi en marge avec des artistes tels que Robert Charlebois et les Cowboy Junkies dont elle assure les premières parties. Par la suite, elle est programmée pour assurer l’ouverture du spectacle de Plume Latraverse au Festival d’été de Québec, à travers une carte blanche laissée à Jean-Pierre Ferland aux FrancoFolies de Montréal ou encore en premières parties de Patrick Bruel au Forum (Montréal) et au Colisée (Québec).

Ce n’est qu’en 2006 que la scène française la découvre avec les singles « Parce qu’y a toi dedans » et « Douce Lumière » tirés de son quatrième album « Voodoo ». Avaient précédé outre-atlantique : « Risque » en 1994, « Parle pas si fort » en 1997 et « Terez Montcalm » en 2002. Ont suivi « Connection » en 2009, « Cafe Elektric (Cusson-Mervil-Montcalm) » en 2009 également, « Here’s To You » en 2011, « I Know I’ll Be Alright » en 2013 et « Quand on s’aime » en 2015. Vous avez également pu entendre sa voix dans les nouvelles adaptations des aventures de Lucky Luke puisqu’elle y interprète « Mon Lonesome Cowboy » mais aussi « High Noon » et « Si toi aussi tu m’abandonnes ». Térez Montcalm chante donc pour notre plus grand plaisir en anglais comme en français, sa langue maternelle.

N’hésitez pas à aller la découvrir lors d’un prochain concert, vous pourriez être transportés dans un univers très enthousiasmant : https://www.terezmontcalm.com/

Voici quelques clichés du concert du 28 février 2019…

Les photos sont non libres de droit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s